Des affaires d’une extrême gravité ont été mises au jour cet été aux États-Unis et en Irlande, à savoir des abus sexuels commis sur des personnes mineures par des clercs ces dernières décennies. Non seulement ces actes ont causé d’irrémédiables souffrances dans le corps et le coeur des victimes, mais ils font naître un sentiment de dégoût et de
honte au sein de toute l’Église. Ces affaires ont poussé le pape François à écrire le 20 août dernier une lettre « au peuple de Dieu », dans laquelle, prenant la mesure de l’ampleur et de la gravité de la situation, il s’engage à faire tout son possible pour que de tels actes ne se reproduisent pas. Mais il souhaite que la réaction soit « de manière globale et communautaire » pour inverser une certaine culture cléricale qui a prévalu dans l’Église.

Vous pouvez télécharger cette lettre ici : Lettre au peuple de Dieu du pape François